L'IMMEUBLE DE LA RUE CHOMEL

Publié le par Stiltifi

Les voisins de mon côté

Ont un appartement tuné

Habillé de néons roses,

Décoré de flamands roses.

La couleur de leurs billets

S’estompe dans une fumée

Au milieu de palmiers verts

Et d’immenses flamands verts.


Un très grand brun méchant.

Précambrien brillant,

Trompe sa belle Rose,

Trempe son dard rose

Dans le souvenir de l’Orient.

Serre la queue de l’éléphant

Petite fille, car cet hiver,

Tu connaîtras la guerre.


Bain de sang dans la cour,

Il faudrait qu’on accoure

Pour sauver la reine mère.

Qu’elle crève la mégère !

Elle me parle de son roi.

Je lui montre mon doigt.

Je ne te pique pas ma vieille,

Mais juste ta carte merveille.

Publié dans POEMES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article