#001

Publié le par Stiltifi

Cinq heures du matin. Merde, j’ai encore dormi cette nuit. Je hais cette fâcheuse tendance à avoir la tête dans le gaz lorsque je me réveille. Cette fâcheuse tendance qu’a l’inconscient d’expliquer à mon conscient un peu con qu’il a fait des trucs géniaux toute la nuit dans mon dos. Je dévale les escaliers de l’immeuble et je file en direction de la gare. Les travlots bossent encore à cette heure. Une de ces vilaines tarlouzes remonte un peu plus sa mini-jupe laissant entrevoir un slip blanc lasséré dans un espèce de filet de pêche trop petit. Les pneus d’une bagnole un peu énervée crissent net devant l’androgyne bidon. Belles traces. Elles me rappellent le fond de la culotte de cette bite nique qui passait ces journées à s’en foutre plein le pif. Je lui avais proposé de se faire sponsoriser par Hoover, mais elle préférait taper dans les aspirateurs sans sac. En tout cas elle se génait pas pour me taper cent sacs par ci par là. Une hystérique cléptomane. Il a bien fallu que je la tape pour de bon un soir. Y a huit jours. Sa raie mineure qui frottait les touches du piano, par si par la, m’avait rendu cinglé. Le lendemain, je clavardais avec mon pote Henry et on était ok pour aller se taper des vraies putes officielles en Ukraine. D’accord pour Yalta même.


Publié dans OK YALTA

Commenter cet article