#002

Publié le par Stiltifi

Je monte l’escalier monumental qui mène à la gare. Les deux lions tournent toujours le dos au vieux port et à la bonne mère. Ils s’en foutent de la mer et de la mère de Jésus. Ils entravent que dalle à Jésus, alors que des centaines de wagons remplis de chair fraiche, là ça vaut le coup de croire que de se déguiser en statue et de ne pas bouger pendant deux trois heures ça va tromper la proie.

L’homme est bien le seul con à coire que sa proie est forcément un ennemi. Et c’est aussi bien la seule andouille à s’auto-bouffer la gueule, bien souvent d’ailleurs pour des histoires de vieux porcs périmés ou de vieilles truies calcinées par leur queue en tire-bouchon ?

Je monte dans le train et je repense à cette sale blague du curé qui bouffait un jésus de Lyon dans sa chaire... Dans le train : Nobody. Un drôle de train genre buisness affaire mais catégorie Leroy-merlin. Déguain. Si, une black avec deux mioches un peu pd. A six ans ça se devine ça. Un des deux frères prendra le dessus sur l’autre. Et là, paf paf domination sexuelle, soumission, et puis ça finit dans des boites sado-masos à 25 ans. Le même scénario que pour mon père et son frère : résultats deux vieux branleurs en train de s’échanger des vidéos de cul les plus dégueux et de se pignoler dans leurs salons, alors que leurs nanas respectives rêvent encore au prince charmant allongées dans leurs lits droguées de calmants, d’anti-depresseurs, et autres absurdités.

 

Publié dans OK YALTA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article