#003

Publié le par Stiltifi

Ah, mon pote le contrôleur. Pas l’air bien frais lui aussi. Un coup de pince… Putain mais ce con vient de me poinconner mon billet par un trou en forme de cœur ! Je me disais bien que le rose de son uniforme était louche. Je commence à avoir un sérieux doute sur cette journée qui continue sous le signe des baltringues. Je vais dormir une ou deux heures, hein, et ce sera une nouvelle journée qui commence.

Forcément pas moyen de dormir, y a le poinçonneur des lilas roses qui commence à faire brailler la jolie maman. Bon ok, elle a pas son billet, et alors ? C’est pas une raison pour foutre en l’air mon roupillon. Le voilà qui la trimballe devant la porte des toilettes. Là forcément je reste attentif, ça peut virer mâle cette affaire. Ca gueule, ça gueule, et les gosses commencent à chialer. Ils viennent voir leur mère en furie. Elle les ramène à leur place, leur met à chacun des écouteurs dans les oreilles, puis retourne voir l'autre zigue.

Je continue à observer la scène. L’homme à casquette pousse la tigresse à l’intérieur des chiottes, et là je suis pas bien sûr que ce soit pour lui montrer ce qu’il cache sous sa casquette. Heureusement que les gamins tournent le dos à cette scène. Et moi qui tout à l’heure m’inquiétais injustement sur le fait de tourner le dos à cet entreprenant contrôleur.

Les voilà qui sortent. Deux minutes top chrono. Et bien, je ne sais pas trop ce qu'ils ont foutu mais ça n'a pas duré bien longtemps. Une envie de pisser en somme, et cette parade matinale m’a surtout donné l’envie de ne plus dormir. Elle m’a surtout donné l’envie de faire comme le mec à casquette. C’est saugrenu d’exciter les gens comme ça dès le matin, de réveiller à froid les envies sobres et nues.


Publié dans OK YALTA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article